20 octobre 2014 1 20 /10 /octobre /2014 08:00
Medrano Voyageur 1932!

.

Partager cet article

Published by cirk75 - dans Affiches
commenter cet article
19 octobre 2014 7 19 /10 /octobre /2014 22:23
Manetti & Mimille tout une époque!

Partager cet article

Published by Michel Alain Lagrange - dans Affiches
commenter cet article
18 octobre 2014 6 18 /10 /octobre /2014 09:31

En cette période de congés automnales, voici un petit florilège de créations graphiques, d'artistes contemporains ou non, dont je vous laisse le soin de trouver le nom de chaque peintre ou dessinate

Quelques œuvres picturales autour de la piste

Partager cet article

Published by cirk75 - dans Art
commenter cet article
17 octobre 2014 5 17 /10 /octobre /2014 06:30
Margarita Nazarova 1926-2005, la tsarine de la piste

Lorsque l’on parle numéro de fauves on évoque le plus souvent des dompteurs mais plus rarement des dompteuses; même si beaucoup d’entre elles se sont illustrées dans la cage, telles Jeannette Mc Donald (voir blog15/06/2013) ou Catherine Blanckaert (voir blog25/11/2010). Dans la mémoire du cirque une des plus célèbres reines de la cage fut la légendaires russe Magarita Nazarova amie des tigres sibériens.

Margarita Nazarova 1926-2005, la tsarine de la piste

Artiste du peuple de l’U.R.S.S. élève de Boris Eder, un des maîtres du dressage russe, Margarita Nazarova était une grande ambassadrice du cirque soviétique. Très à l’aise avec ses félins elle pouvait travailler aussi bien en férocité qu’en pelotage et un de ses tricks favoris, qui marquait à jamais le spectateur, était de placer son bras dans la gueule d’un de ses tigres. Pratique beaucoup plus dangereuse que celle qui consiste à mettre sa tête dans la gueule d’un lion. Le travail de cette artiste frisait le merveilleux lorsque, abandonnant ses bâtons elle guidait de sa simple la voix et des gestes ses majestueux et félins partenaires. Les parisiens ont pu apprécier au moins deux fois en 1958 et en 1974 son audacieux numéro lors des étapes françaises du cirque de Moscou (voir blog08/03/2011). Lors de son second passage, Margarita Nazarova présenta au Palais des Sports, 11 tigres s’allongeant sur de longs sofas-tabourets installés sur la banquette de piste, la cage-filet étant montée à l’extérieur de ladite banquette ! Quant au final, celles et ceux qui l’on vu doivent encore s’en souvenir, un tigre écuyer, puis 2 tigres sortant de la piste en sautant par-dessus le cheval, inoubliables moments ! Il faut dire que Margarita Nazarova jouaient à fond sur le petit frisson qui parcourt toujours le public lorsqu’une “faible femme” se trouve au milieu des “bêtes sauvages”. Au cinéma elle fut à l’affiche de plusieurs films soviétiques. Dans la comédie musicale “La dompteuse de tigres” elle doublait l’actrice Ludmilla Kassatkina et jouait son propre personnage dans le film comique “Opération tigres” de Vladimir Fetin. On peut aussi la voir dans Moscou Circus”.

Une video en russe, qui peut dérouter les non russophiles, diffusée lors de sa mort nous montre les grandes étapes de sa vie, et nous permet de revoir cette élégante femme blonde qui aimait promener ses tigres tels de gros chats lorsqu'elle déambulait avec son mari Konstantin Konstaninovskiy, le dresseur de tous les tigres que la tsarine de la piste a présenté lors de sa longue et brillantecarrière.

Margarita Nazarova 1926-2005, la tsarine de la piste

Partager cet article

Published by cirk75 - dans Dompteurs
commenter cet article
16 octobre 2014 4 16 /10 /octobre /2014 06:30
Arlette Gruss sur France 4

Après le succès de la seconde saison d’"Une saison au zoo" en première partie de soirée, France 4 et la société de production ALJ ont débuté mardi 14 octobre à Annecy le tournage d’un nouveau “docu-réalité” sur le même mode narratif avec "Une saison au cirque".

Pendant plusieurs semaines, les caméras suivront ainsi le quotidien de tous les acteurs du Cirque Arlette Gruss jusque Paris. Les animaux, comme dans "Une saison au zoo", seront largement représentés dans le programme, aux côtés des artistes, techniciens et dompteurs qui composent l’équipe du cirque.

Pour cette première saison, France 4 a commandé 36 épisodes de 26 mn, ce qui devrait lui permettre d’assurer 7 semaines de diffusion au rythme d’un inédit par jour. De quoi prendre la succession d’"Une saison au zoo" sur la grille de la chaîne tous les soirs à 18h30, mais à partir du 17 novembre prochain.

Arlette Gruss sur France 4

Partager cet article

Published by cirk75 - dans Divers
commenter cet article
15 octobre 2014 3 15 /10 /octobre /2014 06:30
Le Cirque d'État Bolchoï de Saint-Pétersbourg, ex cirque Ciniselli

Au bord de la rivière Fontanka au cœur de la ville de Saint-Pétersbourg, un édifice majestueux attire les regards des passants : le cirque de Saint-Petersbourg autrefois surnommé cirque Ciniselli. Ce bâtiment, construit à la fin du XIXème siècle par Gaetano Ciniselli (1815-1881) célèbre écuyer dresseur milanais formé par le maître français d'équitation François Baucher (voir blog13/05/2012), fut le premier cirque construit en pierre en Russie. A l’origine l’intérieur du bâtiment, dû au talent de l'architecte Vasily Kenel, était composé d’un dôme recouvert d'une toile décorée de motifs à fleurs et de scènes équestres. Les loges et le parterre pouvaient accueillir 1 500 spectateurs, et l’auditorium pouvait accueillir 5 000 personnes. Le décor luxueux de l'auditorium était composé de dorures, de miroirs et de chandeliers en cristal mettant en valeur les fauteuils en velours cramoisi. Les écuries comptaient au départ 100 stalles, avec une partie spécialement dédiée aux numéros de chevaux en liberté.

Le Cirque d'État Bolchoï de Saint-Pétersbourg, ex cirque Ciniselli

Ouvert au public le 26 décembre 1877, aujourd’hui ce bâtiment abrite en plus de la salle de spectacle, un musée, une bibliothèque et une médiathèque dédiés aux arts de la piste. On peut trouver une collection d’affiches anciennes, ainsi que des vidéos de spectacles. Actuellement ce monument dédié aux arts de la piste est fermé jusqu’en 2015, pour des travaux de rénovation afin de le mettre aux normes actuelles, les dernières rénovations datant des années 50. Ces travaux consisteront principalement à renforcer les fondations, réparer le dôme, élargir l’espace entre les rangs des sièges tout en augmentant le nombre de place. Mais que les cinéphiles soient rassurés s’ils vont à Saint-Pétersbourg, actuellement les représentations sont données sous chapiteaux, en attendons la réouverture de ce cirque qui devrait reprendre son nom d’origine : Ciniselli.

Partager cet article

Published by cirk75 - dans Bâtiments
commenter cet article
14 octobre 2014 2 14 /10 /octobre /2014 06:30
Année 2014, année anniversaire pour certains cirques français

En 2014 on ne commémore pas seulement le 100ème anniversaire du déclenchement de la grande guerre, car cette année est aussi un millésime un peu particulier pour les cirques que sont Amar, Bouglione, Gruss, Pinder et Plume. En effet pour tous les cinq, 2014 est une année anniversaire, mais reprenons par ordre alphabétique.

Amar il y a 90 ans que les 4 frères Amar (voir blog05/04/2011) transformaient la ménagerie lozérienne parentale en un cirque qui a marqué l’histoire de la piste. Après les Amar se sont succédés à la tête de cet établissement les Roche, Bouglione, Carrigton, Bonnel, Reich. De nos jours c’est la famille Falck qui a repris les rênes de ce vénérable cirque et qui en a fait un des plus beaux cirques qui à l’heure actuelle circule sur les routes de France.

Année 2014, année anniversaire pour certains cirques français

De leur côté les Bouglione (voir blog16/05/2013) avec le spectacle ”Géant“ rappellent qu’il y a 80 ans, leur famille a pris au nez et à la barbe des Amar la direction du plus ancien cirque en dur du monde, le Cirque d’hiver de Paris (voir blog25/02/2011) et depuis 1999, c’est la nouvelle génération Bouglione qui a repris le flambeau et propose chaque année au Cirque d’Hiver un spectacle où se mêlent émotion, poésie, rire et frissons.

De plus chez Bouglione, on est prêt à reprendre la route avec un chapiteau, ce qui devrait voir le jour au printemps prochain.

Année 2014, année anniversaire pour certains cirques français

Pour les Gruss, branche Alexis, 2014 est une année très particulière.

En effet elle célèbre non seulement les 160 ans de cette Famille circasienne, les 70 ans d’Alexis Gruss, les 40 ans du Cirque National mais aussi les 20 ans du Parc Gruss à Piolenc dans le Vaucluse, lieu où la famille d’Alexis prend dorénavant ses quartiers d’été après sa saison hivernale parisienne.

Année 2014, année anniversaire pour certains cirques français

Pinder, cette année commémore ses 160 ans ou ses 164 ans, la date n’est pas certaine mais peu importe. Pour l’histoire de ce cirque, en 1854 au Royaume-Uni les frères William et Georges Pinder fondèrent un cirque à l’époque modeste qui à l’origine se nommait Cirque Britania, devenu depuis Pinder.

Notons que cet établissement n’a connu que 4 directeurs : outre William Pinder, de 1928 à 1973 Charles Spessiert et ses fils ont fait de ce cirque un des plus célèbres d’Europe, puis Jean Richard de 1971 à 1983 et actuellement Gilbert Edeinstein et ses enfants ont maintenu la qualité du cirque préféré des français.

Année 2014, année anniversaire pour certains cirques français

Enfin 30 ans, c’est l’âge du cirque Plume fondé en 1984 par Michèle Faivre, Vincent Filliozat, Jean-Marie Jacquet, Bernard Kudlak, Pierre Kudlak, Jacques Marquès, Robert Miny et Brigitte Sepaser. Et pour fêter ces 30 années de désirs, de joies, de peines, de vie, cet établissement propose actuellement une production sur le temps –"Tempus fugit" mêlant l’histoire de ce cirque à la culture et la virtuosité des artistes d’aujourd’hui.

Oui en France on aime beaucoup les commémorations, on aime vivre avec son passé, mais soyons rassuré 2015 ne sera pas en reste, ce sera l’occasion pour le cirque Arlette Gruss de célébrer ses 30 ans, ou les 40 ans du cirque Educatif, cher à Hugues Hotier (voir blog09/01/2011), mais cela est une autre histoire… dont un reparlera.

Partager cet article

Published by cirk75 - dans Cirques
commenter cet article
13 octobre 2014 1 13 /10 /octobre /2014 06:30
Les plus grosses vedettes du monde les "Peters Sisters", foulent par deux fois la piste du cirque Medrano,

Nées en Californie d’une famille de 5 enfants, Ann, Mattie et Virginia Peters, corpulentes chanteuses partagent dès leur plus jeune âge leur passion pour la musique en chantant à l’église, avant de débuter dans des cabarets de Los Angeles en formant le trio des "Peters Sisters". Remarquées par Eddie Cantor, à cette époque un célèbre fantaisiste américain, elles sont engagées pour chanter dans le film ”Nuits d’Arabie“ (Ali baba goes to town) ce qui leur ouvre les portes pour jouer dans de nombreuses comédies musicales et pendant sept ans elles sont en contrat avec la Twenty Century fox. Suite à ces succès du cinéma, très vite le music-Hall raffole de ces trois silhouettes aux rondeurs spirituelles et étonnamment légères, aux rythmes perpétuellement dansants, aux voix admirables. Les "Peters Sisters" triomphent sur toutes les scènes américaines avec les orchestres de Count Basie, Louis Armstrong, Duke Ellington, Lionel Hampton, Cab Calloway. Puis elles entament une carrière internationale et enregistrent quelques disques en français, anglais et en allemand. Elles tournent en Europe : London Palladium, Folies Bergères et Olympia à Paris.

Les plus grosses vedettes du monde les "Peters Sisters", foulent par deux fois la piste du cirque Medrano,

Et c’est ainsi que Jérôme Médrano (voir blog16/10/2011), toujours à la recherche de numéros originaux, après avoir présenté Buster Keaton (voir blog14/12/2010) Jo Bouillon ou Alix Combelle et leurs orchestres, engage ces stars de l’écran, du micro et de la piste pour être la tête d’affiche de deux de ses programmes. La première fois pour 10 jours en janvier 1939 et elles revirent pour la totalité du programme d’octobre 1947 où elles furent particulièrement appréciées du public parisien.

Les plus grosses vedettes du monde les "Peters Sisters", foulent par deux fois la piste du cirque Medrano,

En 1963 suite à la disparition de Mattie, le trio se sépare mais la cadette Virginia, entame sous le nom de Virginia Vee une carrière en solo. Très rapidement elle se fera un nom notamment dans l’hexagone, où elle épousera un français, le dessinateur-affichiste Michel Engel, qui deviendra son manager. Installée à Paris, elle donnera naissance à deux enfants: Didier, dont la marraine sera la chanteuse Lena Horne et le parrain le directeur de l’Olympia Bruno Coquatrix, puis Brigitte, filleule de Jean Richard (voir blog22/11/2010). Après une brillante carrière Virginia, ponctuée par de nombreux passages à la télévision elle décède à Paris en 2010, à l'âge de 86 ans.

Partager cet article

Published by cirk75 - dans Musique
commenter cet article
12 octobre 2014 7 12 /10 /octobre /2014 06:30
Patrick Bouchain, architecte aussi en arts de la piste

Architecte et scénographe français, né le 31 mai 1945 à Paris, Patrick Bouchain est considéré de nos jours comme un des meilleurs concepteurs d’espaces à réhabiliter. Pionnier du réaménagement de lieux industriels en espaces culturels, il a à son actif un certain nombre de réhabilitations comme les anciennes usines LU à Nantes en centre d'art contemporain. Afin d’offrir un projet amplement moins couteux que ses concurrents, Patrick Bouchain propose une réhabilitation ”brut de décoffrage“ avec réseaux apparents, sous-œuvre non camouflée, murs en moellons apparents... ne niant pas ainsi le passé de l'ancienne biscuiterie et permettant, à moindre coût, d’allier art et technique. On lui doit, bien souvent avec l’aide de Loïc Julienne, de nombreuses restructurations de bâtiments industriels. Ainsi en 2007, il travaille sur la reconversion des anciens abattoirs de la ville de Calais pour les remanier en scène nationale ”Le Chanel à Calais“, comprenant salles de spectacle, studio cirque, ateliers danse, enseignement... En 2011 il participe à 2 projets, l’un à Lamballe dans les Côtes d’Armor où il transforme un manège en salle de spectacle équestre, et à La Rochelle en Charente-Maritime, il réhabilite un ancien hangar de douanes en salle de concert, studios destinés à la musique actuelle…

Patrick Bouchain, architecte aussi en arts de la piste

Pour les circophiles, il reste un des concepteurs non seulement du Théâtre Zingaro, mais aussi du Cirque Zingaro. En 1991 il conçoit à Lausanne la Volière Dromesko, puis produit à Noisiel ”Le Caravansérail“ de la Ferme du Buisson ou encore le chapiteau de l’Ecole Nationale des Arts du Cirque de Rosny-sous-bois. En 2002 il imagine à Saint-Denis l’Académie Fratellini (voir blog24/01/2012) ainsi que l’Académie du spectacle équestre dans les Grande Ecurie du Roy au Château de Versailles.

Actuellement Patrick Bouchain travaille sur la construction du Centre des arts du cirque et des cultures émergentes à Bagneux, autrement dit ”Le plus petit cirque du monde“, (voir blog02/04/2013) qui comprendra un chapiteau école de 360 places en gradins amovibles avec piste diamètre 13m… attendons de voir cette réalisation au service des arts de la piste.

Pour mieux connaître le travail de cet architecte, scénographe humaniste un site sur le net lui est dédié ainsi qu'à ses collaborateurs: http://construire.cc/

Patrick Bouchain, architecte aussi en arts de la pistePatrick Bouchain, architecte aussi en arts de la pistePatrick Bouchain, architecte aussi en arts de la pistePatrick Bouchain, architecte aussi en arts de la pistePatrick Bouchain, architecte aussi en arts de la pistePatrick Bouchain, architecte aussi en arts de la pistePatrick Bouchain, architecte aussi en arts de la pistePatrick Bouchain, architecte aussi en arts de la pistePatrick Bouchain, architecte aussi en arts de la pistePatrick Bouchain, architecte aussi en arts de la pistePatrick Bouchain, architecte aussi en arts de la piste

Partager cet article

Published by cirk75 - dans Bâtiments
commenter cet article
11 octobre 2014 6 11 /10 /octobre /2014 06:30
Saison 2014-2015: les spectacles de Cirque à Paris

La semaine 41 marque le début de la saison parisienne pour les spectacles prisés par les circophiles. En effet dès le 9 octobre la manifestation intitulée ”Village de Cirque # 10“ a débuté sur la pelouse de Reuilly (voir blog19/05/2014), et aujourd’hui au Cirque d’Hiver Bouglione (voir blog25/02/2011) est donnée les 3 coups du nouveau spectacle prénommé ”Géant“ avec cette année en vedette la famille Caselly, entourée de ses éléphants et chevaux, qui proposera deux numéros différents.

Puis une semaine plus tard le cirque Alexis Gruss, avec les Farfadais, (voir blog25/05/2014) présentera sous son chapiteau Porte de Passy sa nouvelle production ”Pégase & Icare“ déjà applaudie au printemps dernier au Théâtre Antique d’Orange (voir blog24/05/2014).

Pinder à partir du 7 novembre, Phénix à partir du 15 novembre et Arlette Gruss à partir du 22 du même mois feront le plein sur la pelouse de Reuilly avec leur spectacle 2014.

Quant aux Bouglione en plus du spectacle ”Géant“ ils proposeront aux Comité d’entreprises, sous chapiteau à partir du 15 novembre à Nanterre un ”Circus Magie“ ; au parc des expositions du Bourget ”Le voyage de Shérarazade“ à partir du 6 décembre et ; le cirque Christiane Bouglione fêtera porte de Passy ses 20 ans cette année.

Côté québécois, les 7 doigts de la Main (voir blog04/05/2011) proposeront dès le 9 décembre à ”La Cigale“ à Paris leur nouvelle création “Cuisine & Confessions”. Le Cirque du Soleil, à partir du 2 décembre au POPB de Bercy, donnera ”Quidam“, une production créée en 1996 et depuis un peu remaniée et proposée en configuration frontale.

Pour les fans du “cirque Plume” qui fête cette année ses 30 ans, il propose depuis le 30 septembre à l’espace chapiteaux du parc de La Villette, sa dernière production “Tempus Fugit”.

Enfin n’oublions pas ”Love Circus“ au Folies Bergères de Paris, le Cirque Diana Moreno-Bormann en résidence fixe Porte d’Aubervilliers, le Cirque Electrique porte des Lilas ainsi que du 29 janvier au 1er février 2015 sous le chapiteau du cirque Phénix, le 36ème Festival du Cirque de Demain.

Ainsi amateurs petits ou grands, de cirque nouveau ou traditionnel, auront comme chaque année le choix et, même si Paris n’est plus la capitale du cirque comme elle l’a été fin XIX° début XX° (voir blog20/11/2013), elle peut prétendre d’être toujours une ville où le cirque a une place de choix.

Partager cet article

Published by cirk75 - dans Programmes
commenter cet article

Présentation

  • : Le bloc-notes de cirk75
  • Le bloc-notes de cirk75
  • : Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog