Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 janvier 2015 2 27 /01 /janvier /2015 09:00

Lors des dernières éditions des Festivals internationaux de Cirque du Val d’Oise (voir blog26/09/2014) et de Massy (voir blog25/01/2015), la jeune artiste vietnamienne Trinh Tra My en combinant, acrobaties aériennes et épée en équilibre sur une dague qu’elle serre en mâchoire, présente un numéro hors du commun.

Si Domont a apprécié sa prestation en lui décernant un "Coquelicot d’argent", curieusement Massy (voir blog26/01/2015) a totalement boudé lors de la remise des récompenses cette artiste et, ne lui a même pas accordé un hochet pour la forme, c'est dommaaage comme aurait pu dire Totti.

Trinh Tra My n’est pas la seule à faire parler d’elle en ce moment car lors du 32ème Festival international du cirque de Rome en Italie dit "Golden Circus Festival Du Roma Capital" qui a eu lieu du 21 décembre 2014 au 14 janvier 2015, plusieurs artistes de la Fédération du cirque vietnamien ont obtenu des prix. En effet le numéro "Lan vong nghe thuat - Chien binh dung cam" a reçu une médaille d’argent, et le numéro "Quay khung nghe thuat", le prix "Choix de l’audience". Et ce n’est pas la première fois que le cirque Vietnamien est récompensé en Italie, rappelons qu’en 2013 pour la 31ème édition de ce festival, un artiste vietnamien avait reçu la médaille d'or.

Enfin parmi les jeunes artistes vietnamiens n’oublions pas Thi Thu Hien, prix de l’image 2012 au Festival de Figuerès. Elle a été parée d’argent à Moscou au Festival Nikouline et d’or au Festival d’Almaty au Kazakstan, pour son numéro d’acrobatie sur fil souple, avec sa téméraire saisie avec la bouche d’un foulard posé sur le fil et cela en position agenouillée..

Le cirque vietnamien un cirque à découvrir, ou redécouvrir tant il est peu ou mal connu en France!

Partager cet article

Published by cirk75 - dans Artistes
commenter cet article
26 janvier 2015 1 26 /01 /janvier /2015 09:29
Palmarès du 23ème Festival International du Cirque de Massy

Le Jury présidé par Yasmine Smart lauréate du 1er Festival International de Massy a décerné les prix suivants :

Prix du Président de la République :

La Troupe Sokolov (saut à la bascule)

Pistes d’Or :

Petra & Roland Duss (otaries)

Picaso Jr (jonglage)

Zhang Fan (fil souple)

Pistes d’Argent :

Sacha Houcke & Gaby Dew (chevaux)

Troupe Jozsef Richeter (jockeys)

Jordan McKnight (contorsions)

Pistes de Bronze :

Adriana Folco (éléphants)

Duo Vanegas (roue infernale)

Carmen Zander (tigres)

Olimpo’s Brother (main à main)

Palmarès du 23ème Festival International du Cirque de Massy

Partager cet article

Published by cirk75 - dans Festivals
commenter cet article
25 janvier 2015 7 25 /01 /janvier /2015 10:16
23ème Festival International du Cirque de Massy,

Comme la précédente édition, ce millésime frise l’excellence il faut dire que parmi les postulants aux "Pistes Massicoises" on trouve du lourd, 2 Clowns d’or, 2 clowns d’argent, 1 médaille d’Or du Cirque de l'Avenir, 1 éléphant d’or, 2 d’argent et 1 de Bronze au Festival de Figueres 2014 etc… C’est dire le haut niveau atteint cette année à Massy. Il faut dire depuis que l’association organisatrice créée par Michel Bruneau (voir blog15/01/2014) a eu l’excellente idée de travailler avec Thierry Fééry (voir blog14/10/2011), ce touche à tout du spectacle de génie, le festival est monté en gamme et peut prétendre dans peu de temps à concurrencer son glorieux aîné monégasque.

Mais revenons aux programmes présentés avec fougue et chaleur par Céline Moreno, une authentique enfant de la balle, qui connait bien les artistes de la piste et qui sait les mettre en valeur.

Dès les numéros d’ouverture que ce soit la troupe acrobatique africaine Zuma Zuma, ou la troupe de jockeys hongroise Jozsef Richter le ton est donné, du bon, beau et grand cirque.

Le numéro de main à main des Olimpo’s Brothers tout comme celui de Zhang Fan (que l’on retrouve avec bonheur à Massy après sa prestation historique au Cirque de Demain en 2003), déclenchent des salves d’applaudissements devant les difficultés techniques qu’ils proposent, il faut voir ces 2 numéros, tant ils sont surréalistes.

Et si on est dans cette dimension que dire des célèbres sauteurs à la bascule que sont les Sokolof. Les mots manquent pour qualifier cette Troupe proposant avec une régularité étonnante les acrobaties à la bascule les plus folles, dont un triple réceptionné dans un fauteuil tenu à 12 m de hauteur, le tout mis en scène par Alexandre Grimailo, musique signée Mozart, un moment il faut le dire d’exception !

23ème Festival International du Cirque de Massy,

Côté féminin là aussi c’est extraordinaire. Que dire du phénomène Carmen Zander qui nous charme en présentant ses animaux de compagnie, 5 magnifiques tigres dans une prestation vivante, rythmée et théâtrale. On en redemande tant son numéro est intelligent et montre une indéniable complicité entre elle et ses félins. Et la brillante Trinh Tra My qui en combinant, acrobaties aériennes tout en tenant une épée en équilibre sur une dague qu’elle serre en mâchoire, présente un numéro hors du commun. Cette brillante représentante de la nouvelle génération d’artistes vietnamiens fait passer des frissons dans le dos des spectateurs tout en montrant grâce, élégance et maîtrise dans la réalisation de ses incroyables équilibres.

Et les jongleurs ? Cette année on a droit à Picasso Junior, toujours aussi virevoltant et élégant jonglant avec 5 balles uniquement en utilisant sa bouche et Kai Cao artiste alliant claquettes et jonglerie à rebond et qui va jusqu’à utiliser excusez du peu, 9 balles. Un autre grand moment.

Côté Animaux, outre les tigres de Carmen Zander on revoit avec plaisir les Otaries de Petra et Roland Duss ainsi que la famille Folco, le fils Amedeo jr. présente 4 chameaux quelques épris de liberté et la mère Adriana deux éléphants. N’oublions pas Aidyn Isreafilov et son macaque jongleur, l’ourse savante Tima présentant quasiment seule un numéro où là aussi la complicité entre l’homme et le plantigrade est évidente et les Chevaux en liberté de Gaby Dew et Sacha Houcke.

Côté frissons garantis, au trapèze volants les dynamiques Flying Costa, à la roue dite maintenant infernale les brillants frères Vanegas et au trapèze fixe le duo roumain Marinof nous gratifiant d’un final original utilisant les sangles pour leur descente.

Et ne taisons pas l’étonnante Jordan McKnight et ses incroyables contorsions, et les Duo Urunov anciens aériens reconvertis dans le Quick-change. On vous dit du beau, du bon du grand cirque!

23ème Festival International du Cirque de Massy,

On a gardé pour la bonne bouche Bello Nock vedette international que Massy fait venir cette année. Il s'amuse et nous amuse, cabotine dans les airs, sur trampoline ou dans la roue infernale et, donne une interprétation très personnelle de Guillaume Tell pour notre plus grand plaisir. C’est du grand art clownesque.

Que de plaisirs en ces 2 programmes, alors attendons les récompenses qui doivent être décernés ce soir 25 janvier 2015. La tache du jury présidé par Yasmine Smart ne va pas être facile tant tous les artistes humains ou animaux sont bons, non très bons.

Un souhait, vivement janvier 2016 pour la prochaine édition on salive déjà à la pensée d'y être!

Partager cet article

Published by cirk75 - dans Festivals
commenter cet article
24 janvier 2015 6 24 /01 /janvier /2015 09:10
Quelques donnés chiffrés sur la tournée du trentenaire du Cirque Arlette Gruss

Cinquante-deux semi-remorques dans la caravane du cirque Arlette Gruss, pour une centaine de véhicules au total. Quand le convoi se déplace c’est toute une logistique qui se met en place, entre les premiers véhicules qui transportent la ménagerie, et le dernier qui est celui du mécano prêt à intervenir en cas de pépins sur tout type de véhicule. Le montage des installations à l’arrivée prend environ deux jours et demi.

Outre les caravanes des artistes et les camions qui transportent le matériel, il y a aussi des remorques-couchettes pour abriter le personnel, des véhicules pour les animaux, une semi-remorque regroupant douches, toilettes et buanderie pour toute la troupe, une autre pour les bureaux et la billetterie.

Cent quarante personnes de quatorze nationalités différentes composent cette tournée 2015, autrement dit, la famille Gruss, les artistes embauchés pour le spectacle des 30 ans (souvent originaires d’Europe de l’est ou parfois d’Amérique du sud), les membres de l’orchestre, le personnel administratif et technique forme cette famille qui va vivre ensemble pendant onze mois.

N'oublions pas les 70 animaux, des lions, des tigres, des chevaux, des éléphants vivant sous un chapiteau est en permanence chauffé et divers animaux: zèbre, lamas, chèvres et autruches.

Quelques donnés chiffrés sur la tournée du trentenaire du Cirque Arlette Gruss

Dix élèves scolarisés dans l’école itinérante du cirque qui ne compte qu’une classe regroupant tous les niveaux et des enfants de nationalités différentes. Un enseignant circophile Thierry Grangeon détaché par l’Education Nationale, suit l'établissement depuis la rentrée 2012. Cette année, cette classe sera installée dans une nouvelle remorque neuve, conçue spécialement à cet effet.

25 000 € par jour de frais de fonctionnement, comprenant les frais d’installation (électricité, eau, ligne ADSL et droits de place reversés à la ville), et ceux de la vie quotidienne et d’entretien plus 2 800€ d’achat de nourriture par semaine pour le personnel, sans oublier les artistes à quatre pattes soit chaque année 13 tonnes de viande pour les fauves, 110 tonnes de foin...

Trois millions et demi d’euros investis en 2014 dans de nouvelles installations, comme le nouvel éclairage du spectacle, trois nouvelles remorques conçues sur mesure dont celle accueillant l’école, mais aussi celle du réfectoire des employés et celle des toilettes pour le public.

En tournée un cirque c'est un véritable ville qui se déplace et çà c'est une autre histoire avec tous les aléas à manager pour un tel convoi de plusieurs kilomètres.

(Visuel de 1985 de la première tournée outre Manche de ce cirque qui à cette époque se nommait Le Grand Cirque de France et qui réunissait les 2 sœurs Gruss Arlette et Christiane)

Partager cet article

Published by cirk75 - dans Economie
commenter cet article
23 janvier 2015 5 23 /01 /janvier /2015 09:00
Un petit florilège des précédentes éditions du Festival International du Cirque de Massy

Du 22 au 25 janvier 2015 se tient à Massy la 23ème édition, revenons par ce visuel sur les éditions précédentes dont la première s'est tenue en 1991 du 1er au 3 février.

Partager cet article

Published by cirk75 - dans Festivals
commenter cet article
22 janvier 2015 4 22 /01 /janvier /2015 09:00
Quelques artistes  mythiques ayant foulé la piste de Medrano

A l'aide des clichés pris par Pierre J. Dannès (voir blog14/06/2014) ou Gaston Paris (voir blog01/05/2014) retrouvons quelques artistes qui ont marqué l'histoire du cirque Medrano.

Sur ce petit montage photographique on peut apercevoir:

Dréna (voir blog16/03/2012) et Boulicot (voir blog08/01/2012)

Béby (voir blog15/04/2012) et Antonet (voir blog16/04/2012)

Buster Keaton (voir blog14/12/2010)

Andrée Jan (voir blog12/05/2011)

Rhum (voir blog23/03/2011)

Don Colleano (voir blog19/11/2011)

Les Fratellini (voir blog17/01/2015)

Jérôme Medrano (voir blog16/10/2011) Pipo (voir blog10/10/2011) et Béby (voir blog15/04/2012)

Gilbert Houcke (voir blog13/12/2011)

Merci à eux pour ces beaux souvenirs

Partager cet article

Published by cirk75 - dans Artistes
commenter cet article
21 janvier 2015 3 21 /01 /janvier /2015 13:33

Partager cet article

Published by Michel Alain Lagrange
commenter cet article
21 janvier 2015 3 21 /01 /janvier /2015 09:00
Palmarès du XXXIX° Festival International du Cirque de Monte Carlo

L’obstination a été récompensée, après un clown d'argent en 2001, Fumagalli et son frère Darix viennent de toucher le Graal en empochant cette année avec trois autres numéros:

les trapézistes de la Troupe nationale de Pyongyang,

les acrobates de la troupe nationale de Chine,

Anastasia Fedotova-Stykan

un clown d'or.

Palmarès du XXXIX° Festival International du Cirque de Monte Carlo

Partager cet article

Published by cirk75 - dans Festivals
commenter cet article
20 janvier 2015 2 20 /01 /janvier /2015 09:00
Les démêlées de Buster Keaton au cirque

Buster Keaton a, à la fin de sa vie et avec l’aide de Charles Samuels, relaté ses souvenirs dans un ouvrage paru en 1960. Dans cette autobiographie d’une rare modestie, intitulé "La Mécanique du rire", il raconte sa vie marquée par l’évolution du cinéma et la dureté́ d’Hollywood : l’enfance, la scène, l’expérience de la guerre, l’entrée dans le cinéma, le succès, le passage à la réalisation, puis peu après l’arrivée du parlant le fulgurant déclin...

Buster Keaton (voir blog14/12/2010) y relate aussi ses incursions sur les pistes européennes (Medrano, Cirque Royal…) mais laissons-lui la plume pour raconter cette étonnante histoire.

"En Europe, ce n’est pas sous une tente que se déroulent les grands cirques mais dans des arènes en dur, qui sont de véritables théâtres en rond. Les acteurs jouent au centre de la piste, où ils arrivent par le même passage que les fauves, les clowns ou les éléphants. En 1947, c’était l’immédiat après-guerre et tous les acrobates, jongleurs, dresseurs ou clowns allemands étaient encore bannis du cirque français, le public parisien n’éprouvant que haine pour l’ex-occupant. Mais les artistes allemands revinrent discrètement à partir de 1950.

Ce fut pour moi une intense émotion que de jouer devant le public européen. La plupart de ceux qui venaient m’applaudir se souvenaient de mes films. J’interprétais mon sketch extrait du film, "Le plombier amoureux".

Les démêlées de Buster Keaton au cirque

Je gagnais 3 500 $ par semaine. Toutefois, nous nous heurtâmes à une loi interdisant de sortir de France plus de la moitié de ce salaire, restriction qui nous permit, Eleanor et moi de vivre comme des princes à l’hôtel George V sans nous sentir dépensier.

En 1950, lors de ma deuxième tournée, j’utilisais un sketch extrait de mon dernier film muet, le figurant avec Eleanor comme partenaire. Elle ignorait tout du métier d’actrice, n’ayant travaillé que comme danseuse. Mais elle se débrouilla si bien dès ses débuts que je n’eus plus jamais besoin d’une autre partenaire féminine…

Les démêlées de Buster Keaton au cirque

… En 1951 je donnais un sketch moins épuisant "sur un banc" mais avec ce qui nous arriva pendant cette tournée s’avéra littéralement exténuant, beaucoup plus que n’importe quel numéro de cirque.

Pendant notre traversé vers l’Europe, l’antenne européenne de mon imprésario m’avait engagé sans m’avertir pour jouer 2 semaines au Cirque Royal de Bruxelles (voir blog09/02/2012), juste après notre engagement parisien. Tout s’annonçait bien, sinon que le cachet était plus bas de 600 $ que mes cachets parisiens.

Il n’y a pas tellement de cirques en Europe, et ils constituent un cercle très fermé, où tout se sait. Quand l’organisateur français appris que j’allais travailler à Bruxelles pour un cachet inférieur, il sauta au plafond, convaincu que je l’escroquais en lui laissant payer notre voyage depuis Hollywood – et retour – puis pour travaillant au rabais pour un concurrent qui n’avait rien déboursé pour nos frais.

Il me proposa de régler le conflit en abaissant mon cachet au niveau belge. Comme je refusais il m’offrit de prolonger mon engagement de 2 semaines, à condition que j’annule mon contrat avec les Belges. Chose que je ne pouvais faire par simple honnêteté. De sorte que la démarche suivante de ce monsieur fut de porter plainte contre moi.

Les démêlées de Buster Keaton au cirque

Ce soir-là, de retour à l’hôtel, nous trouvâmes notre appartement rempli de gendarmes dressant l’inventaire de tout ce que nous possédions, y compris les brosses à dents et les bigoudis d’Eleanor.

J’appelai à la rescousse le consul d’Amérique, qui me recommanda les services d’une avocate russe. Celle-ci parlant 4 langues, mais quelle que fût celle qu’elle utilisât pour parler à mon employeur, elle ne pût le convaincre de nous restituer nos affaires personnelles.

L’embrouillamini ne cessa que lorsque j’acceptai de céder.

Cet incident m’apporta une publicité internationale dont je me serai bien passé. J’imaginais tout le monde s’apitoyant sur moi : " Ce pauvre Buster Keaton ! Après avoir été vedette, le voilà réduit à faire du cirque pour un salaire de misère !"

Ainsi conclut "l’Homme qui ne rit jamais" sur ses turpitudes circassiennes et parisiennes. Dans son livre qui vient d'être réédité en France aux Editions Capricci, il compte de nombreuses anecdotes sur l'histoire du cinéma; ouvrage qui comblera non seulement les cinéphiles mais aussi toutes personnes aimant aussi Hollywood et sa légendaire faune!

Partager cet article

Published by cirk75 - dans Cinéma
commenter cet article
19 janvier 2015 1 19 /01 /janvier /2015 09:00
Le dompteur Mc Donald (1876-1942)

Louis-Marie Corfdir, né en 1876 à Plounez en Bretagne débuta sa carrière de belluaire en présentant la tigresse Fane et le lion Mignon dans la ménagerie d’Edmond Pezon. Il prit rapidement comme pseudonyme Mc Donald, clin d’œil au cheval du même nom qui avait fait gagner lors d’une course, une somme importante à Pezon. En 1910 Louise-Marie monte à Belfort sa propre ménagerie, rappelons qu’à cette époque dans les fêtes foraines, la ménagerie était la principale attraction et le dompteur un personnage hors du commun. L’année suivante il monte à la Foire du Trône de Paris où avec 2 autres dompteuses, Dorna et Melle Annietta, il présente un groupe de lions. Surnommé le dompteur-cyclone, avec ses longues moustaches et sa forte carrure, il devient rapidement une figure populaire des ménageries parisiennes. Malheureusement la chance n’est pas au rendez-vous car en 1914 il fait faillite ce qui l’oblige à redevenir salarié pour d’autres ménageries. Après la guerre 14-18 et jusqu’en 1922, il monte une baraque où il exhibe un alligator de 3,50 m de long.Il décède pendant la 2nde guerre en 1942.

Le dompteur Mc Donald (1876-1942)

Signalons que parmi les disciples du dompteur Mc Donald, médaillé du titre de champion des dompteurs de 1906 à 1922, on trouve Henri Thétard (voir blog29/05/2013) et Schérif Amar le futur compagnon de sa fille, la dompteuse Jeannette Mc Donald (voir blog15/06/2013), cette dernière reprenant si l’on peut dire pour son compte, le fonds de commerce paternel.

Partager cet article

Published by cirk75 - dans Dompteurs
commenter cet article

Présentation

  • : Le bloc-notes de cirk75
  • Le bloc-notes de cirk75
  • : Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens